Tải bản đầy đủ

BỘ đề THI HSG TỈNH môn TIẾNG PHÁP lớp 12














SỞ GIÁO DỤC VÀ ĐÀO TẠO
ĐÁP ÁN VÀ HƯỚNG DẪN CHẤM (Đề chính thức)
BẾN TRE
ĐỀ THI CHỌN HỌC SINH VÀO CÁC ĐỘI TUYỂN

DỰ THI HỌC SINH GIỎI QUỐC GIA
NĂM HỌC : 2010 - 2011


MÔN THI : TIẾNG PHÁP
_____________________________________________________________________________

I. COMPRÉHENSION ORALE

/20 pts

Từ câu 1 đến câu 9, mỗi câu đúng, cho 1,25 điểm (10 câu x 1,25 = 12,5). Từ câu 10 đến 14, mỗi
câu đúng cho 1,5 điểm (5 câu x 1,5 = 7,5)
Transcription des documents
Exercice 1
[Première partie de l’enregistrement]
« Vous êtes bien sur le serveur vocal du théâtre « Molière » à Paris. Si vous souhaitez conntre notre
programmation pour les deux prochains mois, tapez un. Si vous voulez faire une réservation, tapez deux.
Pour prendre contact avec l’administration du théâtre, tapez trois. Pour ré-écouter cet enregistrement, tapez
quatre. Pour laisser un message, tapez cinq ».
[Deuxième partie de l’enregistrement]
« Le Malade Imaginaire se joue tous les soirs à 20 heures sauf le lundi. Il y a une séance supplémentaire les
samedis et dimanches à 14 heures. Les tarifs sont de vingt, trente et cinquante-cinq euros. Si vous souhaitez
réserver, ne quittez pas, un opérateur va vous répondre. »
Exercice 2
SEBASTIEN : Si vous nous écoutez à Paris ou dans la région parisienne, ou bien si vous allez venir à Paris
dans les prochains jours, vous pourrez aller au Salon de l'Agriculture. Je sais que vous adorez ça, JeanFrançois...
JF : Ah oui, alors, moi j'y vais tous les ans, et c'est absolument formidable. Imaginez Sébastien, c'est quand
même la plus grande ferme du monde qui s'installe à Paris pour 10 jours. Ça commence donc demain, et c'est
fabuleux. Il va y avoir 3000 animaux : tout ce que vous voulez : des vaches, des moutons, des cochons, des
chevaux, des ânes, des lapins, des chiens, des poules.
Exercice 3
- Dis, Carole, tu m’aides à faire mon exercice de maths ? Je n’y arrive pas.
- Ah non, je n’ai pas le temps. Je sors. Je ne veux pas être en retard.
- Voilà, mademoiselle sort avec ses copines, et moi, je ne compte pas.
- Oh, arrête, Clémentine. Tu veux toujours que je t’aide. Aujourd’hui les maths, demain le français… Moi, à ton âge,
je faisais mes devoirs toute seule.
- A mon âge ! Tu as seulement un an de plus que moi, je te rappelle, pas la peine de jouer aux grandes.
D’ailleurs, tu es bien contente quand Papa t’aide à faire tes exercices d’anglais…
- Tu peux dire ce que tu veux, moi je sors. On m’attend.
- Ouais. C’est vrai que tu es drơlement bien habillée…
- Qu’est-ce que tu veux dire ?
- Avant de sortir, tu m’aides à faire mon exercice de maths, ou je dis à Maman que tu as pris sa jupe bleue et
ses boucles d’oreille…


1


Exercice 1
Première partie de l’enregistrement :
1. Vous téléphonez au théâtre « Molière » et vous entendez le message suivant sur le répondeur.
Sur quelle touche appuyez-vous pour réserver des places ?
Touche n° :_ 2
Deuxième partie de l’enregistrement :
2. Le week-end, vous pouvez réserver pour l’après-midi ou en soirée.
Vrai
Faux
On ne sait pas
3. Les billets les moins chers sont à :
quinze euros.
vingt euros.
trente euros.
Exercice 2
4. Quel est l’événement présenté dans ce document ?
Le salon de la culture.
Le salon des animaux.
Le salon de l’agriculture.
5. Où a-t-il lieu ?
A Paris
6. Il a lieu :
tous les ans.
tous les deux ans.
on ne sait pas.
7. Cet événement dure 6 jours :
Vrai
Faux
On ne sait pas
8. Cochez la photo des animaux que l’on cite dans le document :

Exercice 3
9. Carole a invité ses amies à la maison :
Vrai
Faux

On ne sait pas

10. Carole ne veut pas aider Clémentine parce que :
2


elle veut partir rapidement.
elle n’a pas terminé ses devoirs.
elle ne comprend pas l’exercice.
11. Carole est :
plus jeune que Clémentine.
un peu plus âgée que Clémentine.
beaucoup plus âgée que Clémentine.
12. Carole étudie l’anglais :
Vrai
Faux

On ne sait pas

13. La jupe que porte Carole est :
à elle.
à Clémentine.
à sa mère.
14. Carole et Clémentine sont :
deux copines de classe.
deux amies.
deux sœurs.
II. COMPREHENSION ECRITE

/20 pts

Document n°1 : (10 points)
Lisez le texte et répondez aux questions.
UNE JEUNESSE DÉ-GOUTÉE
Un fléau majeur est en train de lessiver les papilles* de la France de demain: le sucre. Non
content de gâter les dents, de polluer les saveurs, d’arrondir bedaines* et fessiers, le sucre de
betterave industriel, ou saccharose, a envahi, pour ne pas dire contaminé, et dans des proportions
jusqu’alors jamais vues, toute l’alimentation des jeunes. Et ce, alors même que les Français
consomment déjà 35 kg de sucre par an et par habitant! Même l’Assemblée nationale s’en est
inquiétée en voulant interdire les distributeurs de boissons et de sucreries à l’école. Partout, le
sucre est érigé en arôme de civilisation. Dans les médias, dans la pub, au cinéma, dans le
commerce, dans la restauration, et jusque dans la haute cuisine, on assiste à l’éloge “culturel” du
sucre, pour ne pas dire à son apologie. Des quatre saveurs, avec le salé, l’acide et l’amer, le sucré
est la plus primaire, la plus facile à percevoir par les palais, la plus agréable aux papilles de
l’enfant. Celle qui offre le premier sourire du nourrisson. (…) Notre jeunesse est confite dans le
sucre. Ainsi en a décidé le tout-puissant lobby betteravier*, relayé par l’industrie agroalimentaire
et la grande distribution, afin de dégager de monstrueux profits, en sucrant sans limite toute notre
nourriture.
La menace la plus sérieuse se situe au petit déjeuner, la céréale sucrée ayant remplacé la
bonne vieille tartine de pain et de beurre avec miel ou confiture.
Plus de 100 000 tonnes de céréales consommées chaque année en France! Un cauchemar
en terme d’éducation de goût, car la consommation quotidienne de céréales, sucrées ou
3


chocolatées, au petit déjeuner aboutit à une banalisation sensorielle. Or, 86% des enfants en
prennent chaque matin! Fondé sur des saveurs banales, l’acte du premier repas de la journée
devient lui-même banal. Aussi rudimentaire soit-elle, aucune tartine ne ressemble à une autre.
Préparée à la main, avec du pain, du beurre et de la confiture, autant d’ingrédients aux origines
diverses, elle ne peut jamais être la même. Alors que la boîte de céréales, elle, est toujours, et
partout, la même… Et quand la diététique s’en mêle, c’est encore plus grave, car l’apparition du
light*, à tout bout de champ, participe aussi à la désinformation des sens. Entre autres
subterfuges*, celui de l’aspartam, désormais introduit comme substitut du sucre dans la totalité
des produit édulcorés afin de prévenir des prises de poids par excès de glucose. Un chiffre fait
froid dans le dos: en moyenne, les jeunes de 12 à 18 ans consomment près de 224 litres de
boissons sucrées par an! Preuve que le sucre est bien surconsommé par la jeunesse, il est devenu
urgent de le remplacer par un ersatz*.
Ainsi privés de repères et de mémoire, les jeunes ont désappris à manger. Tous les
gastronomes le reconnaissent: le goût pour les bonnes choses remonte souvent aux souvenirs
d’enfance, aux instants de table, autour d’un plat, qu’une mère ou qu’une grand-mère avait
amoureusement préparé. Aujourd’hui, le déjeuner en famille est en voie de disparition. Les
sandwichs sous cellophane, le grignotage dans la rue, voire rien du tout, ont désormais remplacé
le repas à midi. Reste celui du soir. Le repas collectif à une même table tend à disparaître. On dîne
devant la télé, devant son ordinateur. Autant de disparités du comportement alimentaire
parfaitement pris en charge – une fois de plus – par l’industrie agroalimentaire, qui offre toute une
gamme de produits pour “manger seul”. Le packaging* de l’alimentation individuelle fait florès*
et les jeunes, toujours sensibles aux gadgets, en raffolent. (…)
Car, s’il y a dîner familial, ce sera souvent sur la base d’une conserve ou d’un surgelé
réchauffés à la va-vite dans un micro-ondes pulvérisateur de temps. Le jeune se nourrit de prêt-àmanger à cuisson minute dont il suffit d’ouvrir le couvercle ou de soulever la membrane pour
l’ingurgiter*. La femme active, libérée de ses contraintes domestiques ou empêchée par un timing
impossible, trouve dans la malbouffe industrielle les outils de son émancipation culinaire. Autant
d’émotions gustatives, de messages sensoriels, de vécus identifiants qui ne seront plus transmis à
la génération suivante. Non content de ne plus apprendre à manger au jeune, on lui désapprend à
savourer.
D’après le magazine: Mariane. 2005
Notes :
* papilles: organes récepteurs du goût situés sur la langue
*bedaine: ventre
* lobby betteravier: groupe de pression des producteurs de betterave dont on fait le sucre
* light: allégé
* subterfuges : moyen détourné artificieux pour se tirer d’embarras
* ersatz: produit (ici alimentaire) qui en remplace un autre
* packaging: emballage
* faire florès: obtenir des succès
* ingurgiter: avaler, manger rapidement
1. Quel est le ton utilisé dans cet article ?

Alarmiste.

1,5 pt
0,5 pt
4


Relevez deux mots ou expressions pour justifier votre réponse. 1 pt
(deux parmi ces réponses possibles)
Fléau / monstrueux / cauchemar / Un chiffre fait froid dans le dos / c’est encore plus grave / il
est devenu urgent / contaminé
2. D’après le journaliste, quel est le principal effet du sucre ?
Neutraliser la sensibilité gustative.
3. Selon le texte, qui est responsable de cet engouement pour le sucre ?

1 pt

1 pt

- Le (tout-puissant) lobby betteravier*, relayé par l’industrie agroalimentaire et la grande
distribution, afin de dégager de monstrueux profits, en sucrant sans limite toute notre nourriture.
4. Identifiez l’opinion exprimée par l’auteur de l’article concernant le petit déjeuner ?
La tartine présente l’avantage de préserver la sensibilité gustative.

1 pt

5. Quel exemple l’auteur prend-il pour montrer qu’il y a surconsommation de sucre par les
jeunes ?
0,5 pt
- Les jeunes de 12 à 18 ans consomment près de 224 litres de boissons sucrées par an!
Preuve que le sucre est bien surconsommé par la jeunesse, il est devenu urgent de le remplacer par
un ersatz*.
6. Pourquoi ne cuisine-t-on plus ?
Les femmes ont un emploi du temps trop chargé.

0,5 pt

7. Expliquez le titre « Une jeunesse dé-goûtée » avec vos propres mots.
1 pt
- La jeunesse n’a plus le goût des bons aliments/ Elle n’a plus d’éducation alimentaire /En
mangeant trop sucré, on ne développe pas le goût des autres saveurs.
8. Quelle mesure a été prise pour limiter la consommation de sucre par les jeunes ?
- On a interdit les distributeurs de boissons et de sucreries dans les écoles.

0,5 pt

9. Citez trois éléments du texte qui montrent que la façon de manger des Français a changé.1,5 pt
(trois parmi ces cinq réponses possibles)
- La menace la plus sérieuse se situe au petit déjeuner, la céréale sucrée ayant remplacé la
bonne vieille tartine de pain et de beurre avec miel ou confiture.
- Aujourd’hui, le déjeuner en famille est en voie de disparition (Les sandwichs sous
cellophane, le grignotage dans la rue, voire rien du tout, ont désormais remplacé le repas à midi.).
- Le repas collectif à une même table tend à disparaître. On dîne devant la télé, devant son
ordinateur
- s’il y a dîner familial, ce sera souvent sur la base d’une conserve ou d’un surgelé
5


réchauffés à la va-vite dans un micro-ondes pulvérisateur de temps.
- La femme active, libérée de ses contraintes domestiques ou empêchée par un timing
impossible, trouve dans la malbouffe industrielle les outils de son émancipation culinaire
10. Que signifie chacun des groupes de mots ou phrases dans le texte?
-

1,5 pt

“ comportement alimentaire”: manière/façon de s’alimenter/ se nourrir
“les palais” dans “la plus facile à percevoir par les palais” : la partie supérieure de la
bouche/une des parties sensorielles de la bouche
“notre jeunesse est confite dans le sucre”: Notre jeunesse consomme beaucoup trop de
sucre

Document n°2 : (10 points)
0,5 pt par bonne réponse.
Complétez le texte ci-dessous à l’aide des mots suivants : nuit, secondes, disposition, né,
artistique, propose, édition, festival, étudiants, également, outil, entièrement, Web, organisée,
mobile, leur, à partir d(e), eux, monter, voie.
1. édition
2. né
3. entièrement
4. voie
5. disposition
6. leur
7. étudiants
8. nuit
9. à partir d’
10. festival
11. artistique
12. secondes
13. propose
14. eux
15. monter
16. Web
17. mobile
18. outil
19. également
20. organisée
III. CONNAISSANCE DE LA LANGUE
Question 1. A quoi se réfèrent les pronoms soulignés dans le document n°1 ?

/30 pts
1,75 pt

- en : les français consomment déjà 35 kg de sucre par an et par habitant. (0,5 pt)
- en : Notre jeunesse est confite dans le sucre. (0,5 pt)
- celui : subterfuge. (0,25 pt)
- le : le goût pour les bonnes choses remonte souvent aux souvenirs d’enfance. (0,5 pt)
Question 2. Trouvez un synonyme de chacun des mots suivants.
0,75 pt par bonne réponse.
- rudimentaire : simple / élémentaire / basique
- contrainte : obligation / pression
- émancipation : libération / affranchissement
- savourer : déguster /apprécier / se délecter de / se régaler de / goûter
- majeur : important /essentiel / fondamental
Question 3. Complétez les énoncés par un mot ou un groupe de mots convenable.
0,75 pt par bonne réponse.

3,75 pts

3,75 pts

a) Il vient travailler même quand / même s’il est malade.
b) Elle est toujours séduisante bien qu’ / quoiqu’elle ait vieilli.
6


c) Il est toujours en colère quoi que nous fassions pour le satisfaire.
d) ./Selon / Suivant la notice, il faut suivre toutes les étapes indiquées.
e) Ils ont fait aménager leur appartement afin que / de sorte que / pour que leur fils puisse
étudier tranquillement.
Question 4. Complétez ce texte en mettant les verbes entre parenthèses au temps et au mode
qui conviennent.
7, 5 pts
0,75 pt par bonne réponse.
Ce matin-là, j’avais eu du mal à me réveiller. Je m’étais couché tard parce qu’un vieil ami
(venir) (1) était venu me voir. On (être) (2) était ensemble au lycée et je ne l’avais pas revu
depuis 16 ans! Alors, je (l’inviter) (3) l’ai invité à dîner à la maison, on (beaucoup parler) (4) a
beaucoup parlé. On (évoquer) (5) a évoqué nos souvenirs. On (avoir) (6) avait un professeur
d’histoire qui (ne pas bien entendre) (7) n’entendait pas bien. Un jour, on lui avait raconté qu’il
(falloir) (8) fallait vite sortir des salles de classe parce qu’il y (avoir) (9) avait le feu et que
l’alarme (sonner) (10) avait sonné. On était tous sortis dans la cour et bien sûr, ce n’était pas vrai
… Mais nous, on a beaucoup ri .
Question 5. Transformez ces phrases à la forme passive quand c’est possible.
0,75 pt par bonne réponse.

3,75 pts

a. On a opéré ce malade trois fois.
Ce malade a été opéré trois fois.
b. Plus d’un million de personnes ont visité cette exposition.
Cette exposition a été visitée par plus d’un million de personnes.
c. Toute la ville a parlé de cet événement.
(Transformation impossible)
d. On lui a posé cette question plusieurs fois.
Cette question lui a été posée plusieurs fois.
e. Dans ce type de situation, qu’est-ce qui choquerait un enfant ?
→ Dans ce type de situation, par quoi un enfant serait-il choqué ?
Question 6. À partir de ce dialogue, complétez la lettre ci-dessous.
1 pt par bonne réponse.

5 pts

Adrien : - Alors, cet entretien, ça s’est passé ?
Clara : - C’est difficile à dire parce que, parfois, on te pose des questions bizarres !
Adriens : - Ah bon ! Qu’est-ce qu’on t’a demandé ?
Clara : - D’abord des choses classiques du genre : « Quels sont vos points forts ? » (1),
« qu’est-ce qui vous intéresse dans ce poste ? » (2), « Quelles sont vos prétentions salariales ? »
(3), etc. Et puis des choses de style : « Qui est-ce qui vous a appris à faire du vélo ? » (4),
« Qu’est-ce qui se passerait si le soleil ne brillait plus ? » (5), etc.
Chère maman, cher papa.
Hier j’ai eu mon premier entretien et j’ai été assez surprise par les questions que l’on m’a posées !
Tout d’abord, on m’a demandé quels étaient mes points forts (1), ce qui m’intéressait dans ce
poste (2), quelles étaient mes prétentions salariales (3), et puis mon interlocuteur a voulu savoir
7


qui m’avait appris à faire du vélo (4), ce qui se passerait si le soleil ne brillait plus (5). C’est
curieux, non ? J’attends avec impatience le résultat. Bisous.
Question 7. Nominalisez les phrases soulignées en apportant les transformations nécessaires.
1,5 pt
0,75 pt par bonne réponse.
1. Les parents sont ravis de la réussite de leurs enfants.
2. Je vous préviens de l'arrivée prochaine de votre père..
Question 8. Cochez les bonnes réponses.
3 pts
0,5 pt par bonne réponse.
1. une histoire qu’on ne peut pas croire, c’est une histoire ……….
c. incroyable
2. « Cette expérience nous enseigne que nous devons être plus prudents ! ». Le synonyme du mot
souligné est :
c. montre
3. « La nouvelle génération pourrait méconnaître les grands écrivains de notre temps ».
L’antonyme du mot souligné est :
a. apprécier
4. Quand elle part en voyage, elle ………. toujours trop de vêtements, trop de bagages.
b. emporte
5. - Je lui ai emprunté sa voiture. - Vraiment ? Il a accepté de te la ……….
c. prêter
6. Je n'ai pas de magazines intéressants à lire, prête-moi l’un ...................
b. des tiens
IV. CULTURE FRANCOPHONE

/10 pts

1 pt par bonne réponse.
1. Le Vietnam.
2. a. L’arabe.
3. c. la Belgique
4. b. La Loire
5. b. cinéma.
6. c. Antoine de Saint-Exupéry
7. b. tous les deux ans
8. b. Onésime Reclus
9. a. de la peste.
10. b. Mardi-Gras

8


V. EXPRESSION ÉCRITE

/20 pts

Choisissez l’un des deux sujets donnés ci-dessous et écrivez un texte de 300 mots environ sur le
sujet choisi.
Sujet 1 : Citez un exemple que vous avez pu observer dans le changement de l’environnement et
dites ce que vous en pensez en justifiant votre opinion.
Sujet 2 : Aujourd’hui, de plus en plus de jeunes vietnamiens sont en contact avec des étrangers.
Cela multiplie les mariages mixtes. Que pensez-vous de ce phénomène ? Aimeriez-vous épouser
une personne d’un autre pays ? Justifiez vos réponses.
Phiếu chấm điểm bài viết
Respect de la consigne

0

1

2

Contenu

0

1

2

3

4

Cohérence et cohésion

0

1

2

3

4

Vocabulaire

0

1

2

3

Grammaire

0

1

2

3

Orthographe

0

1

2

Résultat :

5

6

/20

9


ĐỀ THI CHỌN HỌC SINH VÀO CÁC ĐỘI TUYỂN

SỞ GIÁO DỤC VÀ ĐÀO TẠO

BẾN TRE

DỰ THI HỌC SINH GIỎI QUỐC GIA
NĂM HỌC : 2010 - 2011

Đề chính thức

MÔN THI : TIẾNG PHÁP
THỜI GIAN LÀM BÀI : 180 phút, không kể phát đề

___________________________________________________________________________________

Tổng số điểm:

/20

Số phách :……………….................................
(Do Chủ tòch Hội đồng chấm thi ghi)

Họ, tên, chữ kí giám khảo 1:
.......................................................................................................................................................
Họ, tên, chữ kí giám khảo 2:
....................................................................................................................................................................

______________________________________________________________________________
1. ThĨ thøc nghe b¨ng cho mỗi bài nghe (có 3 bài nghe) :
• Đối với mỗi bài tập, cho nghe 02 lần.
• Cho thÝ sinh ®äc c©u hái 1 phút tr−íc
tr−íc khi cho nghe b¨ng.
• Cho nghe b¨ng lÇn thø nhÊt, häc sinh có 1 phút để lµm bµi.
• Cho nghe lÇn thø hai, häc sinh có 1 phút để hồn thiện bµi.
bµi.
2. Đề thi này gồm có 11 trang.
3. Thí sinh làm bài trực tiếp vào đề thi này.
4. Chó ý : - ThÝ sinh kh«ng ®−ỵc sư dơng tµi liƯu.
- Gi¸m thÞ kh«ng gi¶i thÝch g× thªm.
______________________________________________________________________________

I. COMPRÉHENSION ORALE

/20 pts

Vous allez entendre 3 enregistrements, correspondant à 3 documents différents. Pour chaque
document, vous aurez :
- 01 minute pour lire les questions ;
- une première écoute, puis 01 minute de pause pour commencer à répondre aux questions;
- une deuxième écoute, puis 01 minute de pause pour compléter vos réponses. Répondez aux
questions en cochant ( ) la bonne réponse, ou en écrivant l’information demandée.
Exercice n°1
Première partie de l’enregistrement :
1. Vous téléphonez au théâtre « Molière » et vous entendez le message suivant sur le répondeur.
Sur quelle touche appuyez-vous pour réserver des places ?
Touche n0 :______________
Deuxième partie de l’enregistrement :
2. Le week-end, vous pouvez réserver pour l’après-midi ou en soirée.
1


Vrai
Faux
On ne sait pas
3. Les billets les moins chers sont à :
quinze euros.
vingt euros.
trente euros.
Exercice n°2
4. Quel est l’événement présenté dans ce document ?
Le salon de la culture.
Le salon des animaux.
Le salon de l’agriculture.
5. Où a-t-il lieu ?

6. Il a lieu :
tous les ans.
tous les deux ans.
on ne sait pas.
7. Cet événement dure 6 jours :
Vrai
Faux
On ne sait pas
8. Cochez la photo des animaux que l’on cite dans le document.

Exercice n°3
9. Carole a invité ses amies à la maison :
Vrai
Faux

On ne sait pas

10. Carole ne veut pas aider Clémentine parce que :
elle veut partir rapidement.
elle n’a pas terminé ses devoirs.
elle ne comprend pas l’exercice.
11. Carole est :
plus jeune que Clémentine.
un peu plus âgée que Clémentine.
beaucoup plus âgée que Clémentine.
12. Carole étudie l’anglais.
Vrai
Faux

On ne sait pas

13. La jupe que porte Carole est :
2


à elle.
à Clémentine.
à sa mère.
14. Carole et Clémentine sont :
deux copines de classe.
deux amies.
deux sœurs.
II. COMPREHENSION ECRITE

/20 pts

Document n°1 : (10 points)
Lisez le texte et répondez aux questions.
UNE JEUNESSE DÉ-GOUTÉE
Un fléau majeur est en train de lessiver les papilles* de la France de demain: le sucre. Non
content de gâter les dents, de polluer les saveurs, d’arrondir bedaines* et fessiers, le sucre de
betterave industriel, ou saccharose, a envahi, pour ne pas dire contaminé, et dans des proportions
jusqu’alors jamais vues, toute l’alimentation des jeunes. Et ce, alors même que les Français
consomment déjà 35 kg de sucre par an et par habitant! Même l’Assemblée nationale s’en est
inquiétée en voulant interdire les distributeurs de boissons et de sucreries à l’école. Partout, le
sucre est érigé en arôme de civilisation. Dans les médias, dans la pub, au cinéma, dans le
commerce, dans la restauration, et jusque dans la haute cuisine, on assiste à l’éloge “culturel” du
sucre, pour ne pas dire à son apologie. Des quatre saveurs, avec le salé, l’acide et l’amer, le sucré
est la plus primaire, la plus facile à percevoir par les palais, la plus agréable aux papilles de
l’enfant. Celle qui offre le premier sourire du nourrisson. (…) Notre jeunesse est confite dans le
sucre. Ainsi en a décidé le tout-puissant lobby betteravier*, relayé par l’industrie agroalimentaire
et la grande distribution, afin de dégager de monstrueux profits, en sucrant sans limite toute notre
nourriture.
La menace la plus sérieuse se situe au petit déjeuner, la céréale sucrée ayant remplacé la
bonne vieille tartine de pain et de beurre avec miel ou confiture.
Plus de 100 000 tonnes de céréales consommées chaque année en France! Un cauchemar
en terme d’éducation de goût, car la consommation quotidienne de céréales, sucrées ou
chocolatées, au petit déjeuner aboutit à une banalisation sensorielle. Or, 86% des enfants en
prennent chaque matin! Fondé sur des saveurs banales, l’acte du premier repas de la journée
devient lui-même banal. Aussi rudimentaire soit-elle, aucune tartine ne ressemble à une autre.
Préparée à la main, avec du pain, du beurre et de la confiture, autant d’ingrédients aux origines
diverses, elle ne peut jamais être la même. Alors que la boîte de céréales, elle, est toujours, et
partout, la même… Et quand la diététique s’en mêle, c’est encore plus grave, car l’apparition du
light*, à tout bout de champ, participe aussi à la désinformation des sens. Entre autres
subterfuges*, celui de l’aspartam, désormais introduit comme substitut du sucre dans la totalité
des produit édulcorés afin de prévenir des prises de poids par excès de glucose. Un chiffre fait
froid dans le dos: en moyenne, les jeunes de 12 à 18 ans consomment près de 224 litres de
boissons sucrées par an! Preuve que le sucre est bien surconsommé par la jeunesse, il est devenu
urgent de le remplacer par un ersatz*.
3


Tài liệu bạn tìm kiếm đã sẵn sàng tải về

Tải bản đầy đủ ngay

×